Les Rendez-vous de l’UNESCO

Cycle de Conférences

| Cité 16/10/2017 > 04/06/2018

A partir du mois d’octobre, la Commission luxembourgeoise pour la coopération avec l’UNESCO organise – en partenariat avec le Cercle Cité – un cycle de conférences sur la notion du patrimoine qui a pour l’UNESCO des connotations très diverses.
Débutant dans le cadre des Journées du Patrimoine, ce cycle de conférences sera poursuivi pendant l’Année européenne du patrimoine culturel de 2018.
Des spécialistes luxembourgeois et européens présenteront les programmes et les analyses que la grande organisation internationale consacre aux patrimoines culturel, naturel, immatériel et documentaire. Ils se pencheront également sur des aspects qui dépassent la stricte notion de patrimoine : Quelle influence a-t-il sur l’identité des êtres humains qui le partagent ? Quel rôle joue-t-il dans la cohésion sociale ? Qu’entend-on par patrimoine naturel? Comment gérer patrimoine et développement durable?
 
Les conférences auront lieu le lundi soir de 18h30 à 20h00 au Grand Auditoire du Cercle Cité.

PROGRAMME DES CONFERENCES :
 
16.10.2017
Le patrimoine au-delà du bâti :
Le patrimoine immatériel, audiovisuel et artistique
 
Traditions, tableaux ou films ne sont pas en pierre, et pourtant font partie de notre patrimoine. Les traditions, transmises de génération en génération, contribuent-elles à la cohésion d’une société ? Les œuvres créées par les peintres, les photographes ou les metteurs en scène font-elles partie d’un patrimoine ? Créations fragiles par excellence, quelles questions soulèvent leur restauration et leur conservation ?
 
Patrick Dondelinger, Conservateur au Service des Sites et Monuments nationaux
Elisabeth KOLTZ, Conservatrice-restauratrice d'œuvres d'art
Paul Lesch, Directeur du Centre national de l’Audiovisuel
 
 
4.12.2017
Patrimoine et identités:
 Un patrimoine commun pour des identités plurielles ?
 
Il y a cinq ans, « iLux », la première exposition temporaire au Musée Dräi Eechelen, s’attaquait – sous la direction de Sonja Kmec – à la complexité des identités luxembourgeoises. Le sujet sera approfondi par l’analyse de l’influence du patrimoine dans ses expressions les plus diverses sur ces identités.
 
Sonja Kmec, Assistant professeur à la Faculté des Sciences Humaines, des Arts et des Sciences de l’Education (Unité de recherche IPSE), Université du Luxembourg
 
 
5.02.2018
Le patrimoine industriel :
Objet de nostalgie ou sujet de recherche ?
 
La notion assez jeune de « patrimoine industriel » met l’accent sur un legs dont la première vocation n’était ni esthétique ni culturelle. Pour les générations qui nous ont directement précédés, les mines, les hauts-fourneaux et les laminoirs étaient tout au plus sources de revenu, tandis que de nos jours, ces mêmes infrastructures industrielles, partiellement démantelées, restaurées ou réaffectées, font l’objet de recherches scientifiques ou de perceptions nostalgiques. Qu’en est-il au Luxembourg ?
 
Denis Scuto, Assistant professeur en Histoire contemporaine luxembourgeoise, Université du Luxembourg
 
 
23.04.2018
La patrimonialisation du château Mansfeld à
Luxembourg-Clausen
 
Parmi les grands sites historiques du pays, le site Mansfeld est le plus jeune puisqu'il a seulement émergé au cours des dernières quinze années. Il comprend les vestiges du château et des jardins ainsi que le paysage que le gouverneur du duché de Luxembourg, le comte Pierre-Ernest de Mansfeld (1517-1604), a créés à Clausen de 1563 et 1604. La conférence retrace le déroulement de la patrimonialisation en cours et tente de placer le fil des événements dans le fonctionnement spécifique en étapes de ce processus.
 
Jean-Luc Mousset, conservateur du MNHA e.r.
 
 
4.06.2018
Les programmes « Nature » de l’UNESCO :
des outils pour le développement durable ?
 
De nombreux sites naturels d’une beauté et d’un intérêt exceptionnels font partie du patrimoine naturel de l’humanité que nous devons respecter et protéger. Le programme des Géoparcs regroupe des sites d’un intérêt géologique exceptionnel, tandis que le programme « L’Homme et la biosphère » analyse d’influence du travail humain sur la nature, la reconversion d’un paysage, mais sensibilise surtout les habitants et les visiteurs d’une région retenue comme « Réserve de biosphère » pour le développement durable, un tourisme écologique et l’importance d’études scientifiques sur l’histoire, la société, l’évolution économique et culturelle.
 
Flavia Schlegel, Sous-directrice générale de l'UNESCO pour les sciences exactes et naturelles (sous réserve de confirmation)
 


Contact

Prix

  • Entrée gratuite